Almakan

L'art fantastique

La guerre de l’eau

La guerre de l'eau_72dpi

LA GUERRE DE L’EAU

An 2055.

La ressource en eau potable a diminué de moitié dans le monde.
Ce n’est pas seulement la conséquence du changement climatique, mais le résultat de la pollution et de la consommation irrationnelle, irresponsable et barbare des ressources en eau depuis la fin du 20ème siècle.

En 2027, nous sommes plus de 8 milliards d’humains, 4 milliards d’entre nous n’ont plus accès à l’eau potable. La ressource diminue alors que les besoins augmentent… inégalement.

La guerre de l’eau a démarré en 2028.
Les conflits ont fait 1,3 milliard de morts dans plus de 80 pays, dont 700 millions du fait du manque d’eau potable et de la disparition progressive des zones de cultures ; plus de la moitié étaient des enfants. Les citoyens se sont soulevés contre les dirigeants à la solde de la banque mondiale et des opérations de privatisation de l’eau.

En 2049, à la fin de la guerre des ressources, l’eau, source de vie, est confiée aux peuples. Ils nomment alors des « collecteurs d’eau ». Ces collecteurs sont des femmes, car aucune femme ne peut permettre de laisser mourir des enfants de faim ou de soif… L’eau est désormais rationnée et distribuée également dans le monde, à raison de 18 litres d’eau douce, dont 3 litres potables par personne ; chaque personne devant subvenir à la fois à ses besoins humains
en eau et en agriculture familiale.

Ceci n’est pas de la science-fiction. C’est la projection d’un futur possible…


Technique :

Travail majeur à l’aérographe (encres) et acrylique. Sable mortier incorporé dans la toile.
Original sur toile coton et châssis bois écolabellisé FSC, dimensions : H 50 cm x L 125 cm


Disponibilité :

* Original : Disponible  (création 2015)
* Reproductions en édition limitée numérotée : Reste 29 reproductions (n°2 à 30).
* Reproductions en édition illimitée ou spéciale (me consulter) : à la demande.


La gardienne L’arbre de vie
La gardienne
L’arbre de vie
Almakan |
©2013